La douleur


La plupart des douleurs sont dites fonctionnelles. Cela veut dire qu’elles ne sont pas liées à une lésion d’un tissu anatomique (fracture, déchirure, entorse, infection, phénomène vasculaire ou tumoraux etc…), mais à un phénomène inflammatoire local le plus souvent en lien avec un excès de mobilité et de contraintes. Ces mécanismes mènent à l’irritation des structures et à l’inflammation déclenchant l’information douloureuse. Pour les ostéopathes, ce qui ne bouge pas ne fait pas mal. Les douleurs ont tendance à s’exprimer dans des zones de compensation qui bougent trop. C’est souvent la partie visible de l’iceberg. Il faudra dans la pratique des exercices, ne pas se focaliser uniquement sur la ou les zones douloureuses mais aussi travailler à distance.