L'adaptation


Rassurez vous! Personne n’est droit. Nous avons tous nos asymétries et une scoliose physiologique. L’équilibre de notre corps repose sur un déséquilibre sans cesse compensé. Une symétrie et une rectitude parfaite de la colonne ne permettraient pas un amortissement suffisant des contraintes mécaniques. Les courbures de la colonne dans tous les plans de l’espace confèrent au corps humain une capacité d’accumulation et de restitution de l’énergie mécanique. Un ressort ou un gratte ciel fonctionnent quasiment de cette façon. Il est donc important de comprendre que le corps n’est nullement symétrique. La nature, ne voulant pas dépenser trop d’énergie, nous pousse à répéter les mêmes mouvements et les mêmes habitudes posturales. Ceci participe à renforcer nos asymétries fonctionnelles dans un schéma postural prédéterminé. Notre structure doit, dès lors, être travaillée de manière asymétrique. Une qualité de mouvements de nos tissus dans toutes les directions de l’espace est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme.